Get Adobe Flash player

La Jeune Fille et la Mort

La Jeune Fille et la Mort

Quartettsatz D.703

Jerusalem Quartet

"Sei guten Muts, ich bin nicht wild, sollst sanft in meinen Armen schlafen"
"Reprends courage, je ne suis pas sauvage, dors en paix entre mes bras", susurre la Mort à la Jeune Fille dans un lied écrit en 1817, sept ans avant le quatuor éponyme qui est devenu depuis l'un des piliers du répertoire... Un nouveau défi lancé aux musiciens du Jerusalem Quartet, dont la dernière incursion en territoire romantique (avec le Quatuor "Américain" de Dvořák) a été "marquée d'une pierre blanche pour sa virtuosité, sa vitalité, ses phrasés nerveux et aérés". (Le Monde de la Musique)