Get Adobe Flash player

O felice morire

O felice morire

Firenze, 1600

Joel Frederiksen, Ensemble Phoenix Munich

Caccini fut l’un des principaux artisans de ce qui, au crépuscule de la Renaissance, provoqua l’essor fulgurant de la voix soliste. L’ornementation des airs des n’est jamais gratuite, mais bien au service des passions de l’âme, les . Tout l’art de ce style consiste à garder, en termes d’expressivité, cette faite d’élégance et de légèreté. Toute en humilité, la belle voix de basse profonde de Joel Frederiksen parvient à faire revivre la théâtralité du Baroque naissant.