Get Adobe Flash player

Madrigaux italiens<br />

Madrigaux italiens


Cantus Cölln
Konrad Junghänel

Les années d'apprentissage de Heinrich Schütz.
Les dix-neuf madrigaux que Heinrich Schütz publia à Venise en 1611 à l'âge de vingt-six ans tiennent une place fondamentale aussi bien dans sa biographie que dans l'histoire de la musique. Car c'est bien en Italie que le père de la musique baroque allemande a appris son métier de compositeur, auprès du dieu vivant de la polyphonie vénitienne, Giovanni Gabrieli. Il se trouve que non seulement l'élève dépassa le maître, mais ces madrigaux italiens constituèrent une base solide à toute l'œuvre sacrée à venir, car ils possédaient en germe toutes les qualités témoignant du génie créatif de leur auteur.