Get Adobe Flash player

Che Puro Ciel

Che Puro Ciel

Mozart, Gluck, Traetta...

Bejun Mehta, René Jacobs

C’est dans la fameuse préface de l’Alceste (1767) que le “chevalier Gluck” et son librettiste Calzabigi posèrent les bases de l’opéra à venir. Il s’agissait alors de s’échapper des carcans formels hérités du Baroque pour retrouver le sens profond du mot Nature – en d’autres termes, “libérer le langage du cœur” ! Gluck, Traetta et quelques autres menèrent un véritable combat pour expérimenter un nouveau genre de drame lyrique dont sont issues les arias réunies sur ce disque. Elles participent de cette “noble simplicité” qui guidait leurs auteurs et allait présider à la fondation du style classique.