Get Adobe Flash player

Vespro della beata Vergine

Vespro della beata Vergine


Cantus Cölln, Concerto Palatino, Konrad Junghänel

Le triomphe vénitien d'un Allemand en exil.
Après avoir été l'"Alpha & Omega Musicorum" allemand, Rosenmüller parvint en 1655 à s'évader des prisons saxonnes où il avait été enfermé pour une affaire de mœurs… Peu après, il refaisait sa vie dans la cité des doges et devint même l'un des grands compositeurs du moment. Dominées par un impressionnant Dixit Dominus de 621 mesures, ces somptueuses Vêpres de la Vierge s'inscrivent en droite ligne d'une tradition vénitienne déjà magnifiée par Monteverdi et Cavalli.