Get Adobe Flash player

Tokyo String Quartet

Tokyo String Quartet

quatuor à cordes

Au fil de 43 ans de carrière, le Tokyo String Quartet – Martin Beaver et Kikuei Ikeda (violons), Kazuhide Isomura (alto) et Clive Greensmith (violoncelle) – s’est imposé dans le domaine de la musique de chambre comme un ensemble d’exception. En témoignent de nombreuses collaborations avec des interprètes et des compositeurs de renom, un impressionnant parcours pédagogique et la constitution d’une discographie exhaustive, remarquable et remarquée. Les concerts du quatuor – plus d’une centaine chaque année dans le monde entier – ont conquis les mélomanes des cinq continents.

Le Tokyo String Quartet a vu le jour officiellement en 1969 à la Juilliard School of Music, mais son histoire commence véritablement au Conservatoire Toho de Tokyo, où les membres fondateurs de l’ensemble furent profondément influencés par l’enseignement du grand professeur Hideo Saito. Peu après sa création, le quatuor remporta haut la main le Concours Coleman, le Concours de Munich et les Young Concert Artists International Auditions. Un contrat d’exclusivité avec Deutsche Grammophon lui assura une place de choix parmi les meilleurs quatuors du monde.

Le Tokyo String Quartet a enregistré plus de 40 programmes – dont les intégrales de Beethoven, Schubert et Bartók - pour les labels harmonia mundi, BMG/RCA Victor Red Seal, Angel-EMI, CBS Masterworks, Deutsche Grammophon et Vox Cum Laude. Ses interprétations de Brahms, Debussy, Dvorák, Haydn, Mozart, Ravel et Schubert ont reçu de prestigieuses récompenses : Grand Prix du Disque Montreux, Prix du « Meilleur enregistrement de musique de chambre de l’année » des magazines Stereo Review et Gramophone ainsi que sept nominations aux Grammy®.

De 1976 à 2013, l’ensemble a enseigné à la Yale School of Music en qualité de quatuor en résidence. Profondément impliqués dans une démarche pédagogique auprès des jeunes formations de quatuors, il a régulièrement animé des séminaires en Amérique du Nord, en Europe et en Extrême-Orient.

Dans le monde entier, toutes les salles de concert qui ont accueilli la tournée d’adieu du TSQ ont marqué de manière exceptionnelle l’épilogue d’une longue histoire d’amour entre le public et ce quatuor. En Amérique du Nord, l’ensemble s’est produit à Cincinnati, Cleveland, Miami, Portland, Philadelphie, San Francisco et Seattle, ainsi que dans plusieurs grandes salles du Canada, à Calgary, Edmonton, Montréal, Ottawa et Toronto. La dernière tournée européenne – Amsterdam, Copenhague, Londres, Paris, Rome, Vienne, Zurich, Moscou et Varsovie – fut suivie d’une longue série de concerts au Japon, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Au cours des dix dernières années, sous contrat exclusif avec harmonia mundi, le quatuor a enregistré des productions d’anthologie comme le quintette en do majeur de Schubert, avec le violoncelliste David Watkin (un enregistrement qualifié d’« exceptionnel » par International Record Review) ; le quintette avec piano et le quintette avec clarinette de Brahms avec (respectivement) Jon Nakamatsu et Jon Manasse ; et, en mai 2013, un programme consacré aux compositeurs tchèques Dvorák et Smetana.

Depuis 1995, l’ensemble utilise le fameux « Quatuor Paganini », composé de quatre instruments de Stradivarius, autrefois propriété du légendaire virtuose Niccolo Paganini (19ème siècle). Prêtés par le Nippon Music Foundation, ces instruments lui ont été rendus à la dissolution de l’ensemble.

Après 43 ans d’activité, le Tokyo String Quartet a tiré sa révérence au terme de la saison 2012-2013. L’ultime concert a eu lieu le 6 juillet 2013, à Norfolk, Connecticut. (Traduction Geneviève Bégou)



Martin Beaver, violon
Kikuei Ikeda, violon
Kazuhide Isomura, alto
Clive Greensmith, violoncelle

discography

concerts