Get Adobe Flash player

Maurice Steger

Maurice Steger

flûte à bec

Maurice Steger réside aujourd’hui à Zurich, où il commença très jeune l’étude de la flûte à bec avec Pedro Memelsdorff et Kees Boeke. Il suivit un cursus d’interprétation de musique ancienne, puis une formation de chef d’orchestre. Diverses distinctions, dont le Prix Karajan (en 2002), renforcèrent sa détermination à poursuivre son expression artistique à travers tous les aspects de la flûte à bec. Son dynamisme, son style, sa spontanéité et sa brillante technique lui ont permis de revaloriser la flûte à bec et de la placer dans une tout autre lumière. “Paganini de la flûte à bec” pour le journal suisse Neue Zürcher Zeitung, il est, pour The Independent, “le plus grand virtuose de la flûte à bec”. Maurice Steger donne des concerts dans le monde entier en tant que soliste ou chef d’orchestre et s’est imposé comme une figure majeure et l’un des solistes préférés du public dans le domaine de la musique ancienne.

Dans le répertoire baroque soliste, Maurice Steger est très demandé par des ensembles spécialisés de tout premier plan : Akademie für Alte Musik Berlin, Venice Baroque Orchestra, The English Concert, Accademia Bizantina, Europa Galante ou I Barocchisti. Il se produit également beaucoup avec des ensembles jouant d’instruments modernes comme l’Orchestre de chambre de Zurich ou Les Violons du Roy, voire avec de nombreux orchestres symphoniques. En qualité de flûtiste à bec ou de chef d’orchestre, on le voit régulièrement aux côtés d’artistes de renom parmi lesquels Cecilia Bartoli, Hilary Hahn, Andreas Scholl, Bernard Labadie, Sandrine Piau, Diego Fasolis, Sol Gabetta ou Nuria Rial.

Dans le domaine de la musique de chambre, les collaborations de Maurice Steger avec Hille Perl, Lee Santana, Naoki Kitaya, Mauro Valli, Dorothee Oberlinger, Sebastian Wienand et bien d’autres se traduisent toujours par la découverte de “nouveaux” répertoires anciens. À la recherche de nouvelles formes de concerts, pour la musique ancienne comme pour la musique contemporaine, il a inventé le personnage de Tino Flautino avec lequel il a donné des centaines de concerts pour enfants, ouvrant ainsi aux plus jeunes une voie d’accès ludique à la musique classique.

Avec le projet “Corelli”, consacré à des arrangements pour orchestre de l’Opus 5, réalisés en Angleterre par des contemporains de Haendel, et agrémentés d’ornementations d’une virtuosité éblouissante, Maurice Steger redonna vie à une pratique tombée dans l’oubli. Le CD du projet, intitulé “Mr. Corelli in London”, enregistré avec The English Concert, a fait l’unanimité du public et de la critique. Ses projets thématiques également, tel le programme autour de l’album « Una Follia di Napoli », sont déclinés en versions variées – concert symphonique, récital, concerts avec ensembles d’instruments anciens – dans toute l’Europe, en Amérique, en Afrique et en Asie.

Parmi les nombreux enregistrements de Maurice Steger, dont  plusieurs ont reçu de grands prix internationaux, citons les quatuors avec flûte à bec de Telemann (Deutsche Grammophon/Archiv), l’album “Venezia 1625” et des œuvres pour flûte à bec de Telemann (harmonia mundi) ou les programmes pour enfants.

Musicien passionné, il dirige chaque année plusieurs masterclasses et a été nommé en 2013 directeur de la Gstaad Baroque Academy. Dans ces différentes activités, il se réjouit de voir arriver une nouvelle génération de jeunes flûtistes à bec de tout premier ordre.

discography

concerts