Get Adobe Flash player

Symphoniae Sacrae III

Symphoniae Sacrae III


Cantus Cölln, Concerto Palatino Konrad Junghänel

C’est à la fin de 1650 que Schütz fit paraître la troisième et dernière partie des Symphoniæ sacræ, véritable hymne à la paix au sortir de la Guerre de Trente ans. On n’avait plus entendu pareil ensemble polychoral depuis les Psaumes de David (1619), déjà enregistrés par Cantus Cölln. La façon dont l’ouvrage associe tradition et renouveau force l’admiration : oui, ces “Symphonies sacrées” ont vraiment posé les fondements d’un siècle de musique allemande.