Italie, 1600 : l’aube du Baroque

Italie, 1600 : l’aube du Baroque

Florence. Crémone. Mantoue. Autant de foyers d'une révolution musicale survenue en l'espace d'une décennie autour de l'an 1600 en réponse à des préoccupations philosophiques et esthétiques tout droit héritées de la Renaissance. Car c'est bien une quête de la vérité théâtrale des "Anciens" que poursuivaient poètes, musiciens et grands mécènes lorsqu'ils eurent cette idée insensée de tourner le dos à quatre siècles de tradition polyphonique : l'expression des passions humaines (affetti) sera désormais confiée à des chanteurs redevenus solistes, accompagnés par un continuum d'instruments à cordes, le continuo. La basse continue était née sans que personne puisse se douter que ces inventions formaient ni plus ni moins le big bang de la musique "moderne". Peri, Caccini, et bien sûr Monteverdi et Cavalli, furent les artisans les plus actifs de cette révolution appelée "baroque" seulement au milieu du XXe siècle.

Filtrer par
47 albums

Aucun album ne correspond à votre recherche.

Haut de page