La mélodie française

La mélodie française

Si le lied romantique allemand est un genre bien cerné et très connu, son équivalent français, principalement issu de la romance et un petit peu plus tardif, suscite une autre forme d'intérêt de la part du grand public : la plupart des mélodies ayant accédé à la postérité sont en effet basées sur des textes de grands poètes français, à l'image des Nuits d'été de Berlioz qui, en 1841, ouvraient le bal de la mélodie avec orchestre. Plus aristocratique que le Volsklied allemand, plus élitiste que le Kinstlied, la mélodie constitue un monde à part qui se perpétuera au XXe siècle. Il méritait bien quelques disques... et cette sélection.

Filtrer par
10 albums

Aucun album ne correspond à votre recherche.

Haut de page