la passion des orgues historiques

La passion des orgues historiques

Il fut un temps où chaque église, chaque temple avait ses orgues ; l’instrument fleurit partout dans le monde où se développe le christianisme et ce, dès le Moyen Âge. Mais les grand(e)s orgues, ceux qui ont survécu aux ravages du temps et de l’histoire, remontent plutôt aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles – avant la révolution opérée au XIXe par un Merklin ou un Cavaillé-Coll. L’instrument était alors devenu une véritable « machine de guerre » en termes de registres et de puissance, adaptée à l’essor symphonique ; il éclipsait les générations antérieures. Au cours des années soixante, le fondateur d’harmonia mundi eut l’idée d’aller explorer ses ancêtres avec « un organiste, un ingénieur du son et une 2-CV« . Cette passion que lui avait transmise le Dr Pierre Rochas fut à l’origine de la première période du label, résolument tournée vers les orgues anciennes et dominée par le talent d’interprètes tels que René Saorgin, Francis Chapelet, Michel Chapuis ou encore Lionel Rogg : ce dernier réalisera en 1970-71 pour hamonia sa deuxième intégrale de l’oeuvre d’orgue de J.S. Bach.

Filtrer par
17 albums

Aucun album ne correspond à votre recherche.

Haut de page