Retour aux artistes

Lucile Richardot

Mezzo-soprano

Biographie

Initiée aux Petits Chanteurs à la Croix de Lorraine d’Epinal, formée à la Maîtrise de Notre-Dame de Paris, puis au CRR de Paris en musique ancienne, elle fonde en 2012 son ensemble, Tictactus, avec deux amis théorbistes, Stéphanie Petibon et Olivier Labé.

Du médiéval au contemporain, du concert à la scène, elle chante régulièrement avec Correspondances (Sébastien Daucé), Pygmalion (Raphaël Pichon), Les Arts Florissants (Paul Agnew), Pulcinella (Ophélie Gaillard), Les Musiciens de Saint-Julien (François Lazarevitch), et s’est produite avec Gérard Lesne, Patrick Cohën-Akénine, Rachid Safir et les Solistes XXI, Vaclav Luks et Collegium 1704, Thibault Noally et Les Accents, Julien Chauvin et Le Concert de la Loge, Le Poème Harmonique, Les Paladins, l’Ensemble Intercontemporain…

Découvrant les plus grandes scènes européennes dès 2007, elle crée en 2009 le rôle de la Première Tante dans l’opéra de Philippe Boesmans, Yvonne, Princesse de Bourgogne, à l’Opéra Garnier et au Theater an der Wien. Soliste alto d’oratorio très recherchée, elle est invitée par de grands orchestres internationaux, tels que le Royal Liverpool Philharmonic Orchestra, le Rotterdams Philharmonisch Orkest ou Tafelmusik à Toronto. Elle conçoit aussi d’effervescents récitals avec les clavecinistes Jean-Luc Ho et Philippe Grisvard.

En 2018, elle fait ses débuts au Festival d’Aix comme Sorceress et Spirit dans Dido and Aeneas de Purcell, ainsi qu’au Carnegie Hall de New York comme « héroïne » berliozienne sous la direction de Sir John Eliot Gardiner, après avoir abordé avec lui les trois opéras de Monteverdi en 2017 (en tant que Messaggiera, Penelope, Arnalta) dans une inédite tournée européenne passée notamment par La Fenice de Venise.

Elle l’a retrouvé en 2019 pour les rôles de Junon et Ino dans la Semele de Haendel, l’occasion d’autres débuts, cette fois-ci à la Scala de Milan.

 

Son premier disque solo, Perpetual Night, paru en 2018 avec Correspondances chez harmonia mundi, a reçu une pluie de récompenses internationales, dont le Diapason d’Or de l’année en catégorie « baroque vocal », le Choc de l’année du magazine Classica, un Diamant d’Opéra Magazine, le Prix de la Critique allemande du disque 2018 ou encore le Prix « Caecilia » 2019 de l’Union de la Presse musicale belge. Une partie de ce programme a été portée à la scène par Samuel Achache, dans le spectacle « Songs ».

En 2019, elle élargit encore son répertoire à Das Lied von der Erde de Mahler dans sa version chambriste arrangée par le chef hollandais Reinbert de Leeuw, au Festival de Saintes avec Het Collectief, avant de l’enregistrer l’année suivante pour le label Alpha.

Pour harmonia mundi encore, elle a gravé en 2021 le disque Berio To Sing avec la complicité des Cris de Paris de Geoffroy Jourdain, deux Stabat Mater de Pergolesi et Rossell avec l’Ensemble allemand Resonanz dirigé par Riccardo Minasi, et elle démarre 2023 avec notamment la première intégrale des mélodies de Nadia et Lili Boulanger accompagnées par la pianiste franco-américaine Anne de Fornel, un triple disque magnifié par l’éblouissant concours du baryton Stéphane Degout et de la soprano Raquel Camarinha. Pendant que sort concomitamment un autre disque solo avec le claveciniste Philippe Grisvard, consacré aux cantates de chambre d’Alessandro Scarlatti.

 

Alors que 2021 sonnait l’heure de ses premières incarnations de Geneviève à travers différentes productions de Pelléas et Mélisande de Debussy, à Rouen puis au Théâtre des Champs-Élysées et avec Les Siècles de François-Xavier Roth, dans une mise en scène d’Eric Ruf à chaque fois, en 2022, c’est au tour de la Reine Gertrude, dans le Hamlet d’Ambroise Thomas, rôle endossé au pied levé pour la reprise de la mise en scène de Cyril Teste à l'Opéra Comique, sous la direction de Louis Langrée. Elle fut encore Cornelia dans le Giulio Cesare de Haendel dirigé par Philippe Jaroussky, avant d’aborder Britten (A Midsummer Night’s Dream, rôle d’Hippolyta) à Rouen, puis Poulenc (Les Mamelles de Tirésias) et Stravinsky (Le Rossignol) au TCE en 2023, et le rôle-titre de Circé de Desmarest, dans le cadre du Boston Early Music Festival. En magicienne plus second degré, elle incarne également Médée dans le nouveau spectacle de vaudevilles « Médée et Jason » imaginé par l’ensemble Les Surprises et le metteur en scène Pierre Lebon.

Le tout entre deux récitals de lieder avec le pianiste Adam Laloum, et entre deux nouvelles productions avec Correspondances, bien sûr ! Parmi les créations scéniques de la rentrée à venir, David et Jonathas de Charpentier annonce une prometteuse Pythonisse...

Petr Nekoranec,
Gwendoline Blondeel,
Jean-Christophe Lanièce
Etienne Bazola
Alex Rosen

Paris, FR

Petr Nekoranec,
Gwendoline Blondeel,
Jean-Christophe Lanièce
Etienne Bazola
Alex Rosen

Paris, FR
Versailles, Yvelines, FR

Ying Fang
Beth Taylor
Emiliano Gonzales-Toro
Christian Immler

Bordeaux, Gironde, FR

Ying Fang
Beth Taylor
Emiliano Gonzales-Toro
Christian Immler

Aix en Provence, Bouches-du-Rhône, FR

Ying Fang
Beth Taylor
Emiliano Gonzales Toro
Christian Immler

Weimar, DE

Petr Nekoranec,
Gwendoline Blondeel,
Jean-Christophe Lanièce
Etienne Bazola
Alex Rosen

Luxembourg, LU

Petr Nekoranec,
Gwendoline Blondeel,
Jean-Christophe Lanièce
Etienne Bazola
Alex Rosen

Luxembourg, LU

Mise à jour février 2023

L’actualité des artistes en un clic

Vous souhaitez être régulièrement informé.e.s des activités de vos artistes préférés,
inscrire leurs concerts à votre agenda : inscrivez-vous ici !

Haut de page